February 21, 2018

Please reload

Billet récent

Le mythe du leader infaillible

November 13, 2017

Lors de la dernière semaine de cours de notre MBA, nous avons eu la chance de rencontrer des leaders inspirants de différents secteurs de l’économie....

1/1
Please reload

Billet en vedette

Le mythe du leader infaillible

November 13, 2017

Lors de la dernière semaine de cours de notre MBA, nous avons eu la chance de rencontrer des leaders inspirants de différents secteurs de l’économie. Je me souviens particulièrement d’une rencontre où une experte chevronnée dans son domaine, devenue VP d’une grande organisation, nous racontait comment elle avait su s’imposer dans un monde d’hommes en se montrant forte, courageuse et infaillible en tout temps.

 

Son discours détonnait toutefois des autres leaders que nous avions rencontrés par son manque d’empathie, notamment sur les enjeux en santé mentale dans un domaine ultra compétitif où les semaines de travail de plus de 60 heures sont légion. Selon elle, il ne suffisait que de se botter le derrière et de faire un peu de jogging en se levant plus tôt le matin pour que le stress disparaisse. Les gens incapables de suivre la cadence n’étaient probablement pas faits pour ce boulot.

 

J’ai cru l’espace d’un instant que c’était la seule façon de connaître du succès comme dirigeant. Pourtant, après la rencontre tous les étudiants ont aussi avoué qu’ils ne se reconnaissaient pas dans ce style peu collaboratif. Nous pouvions observer le talent, la force et l’énergie de cette femme, mais nous nous imaginions mal être dirigés par quelqu’un d’aussi peu accessible.

 

Pour moi, un bon gestionnaire facilite la collaboration et agit comme un coach afin de rendre les autres meilleurs. Il est donc préférable de diminuer la distance psychologique avec ses employés en étant authentique et en encourageant la prise de risque. Le gestionnaire doit augmenter le sentiment de liberté de ses employés et non le brimer.

 

En terminant, voici un passage du livre Work Rules (que je vous recommande fortement) : « If you believe people are fundamentally good, and if your organization is able to hire well, there is nothing to fear from giving your people freedom ».

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Recherce par mot clé
Please reload

Archive

514-714-2538

info@c3ph.com

4388, rue Saint-Denis, Bureau 200

Montreal, (Québec)  H2J 2L1

  • boite
  • linked

©2017 C3PH