February 21, 2018

Please reload

Billet récent

Le mythe du leader infaillible

November 13, 2017

Lors de la dernière semaine de cours de notre MBA, nous avons eu la chance de rencontrer des leaders inspirants de différents secteurs de l’économie....

1/1
Please reload

Billet en vedette

Vous avez beaucoup plus d'impact que vous le pensez!

November 8, 2017

Voici le topo, vous avez tout cassé pendant trois, cinq ou dix ans dans votre domaine d’expertise. Vous étiez un employé modèle qui travaillait fort, qui n’arrivait jamais en retard et qui avait le respect de tous ses collègues.  Et maintenant, pour vous récompenser, on vous nomme chef d’équipe, cadre de premier niveau ou directeur. Cette reconnaissance bien méritée amène son lot de nouvelles responsabilités, mais confiant en vos moyens, vous comptez vous fier sur votre instinct, votre travail acharné et votre charme naturel pour rallier vos troupes.

 

Vos compétences techniques vous suffiront à établir votre nouvelle autorité et à augmenter la productivité de vos employés. Après tout, Wayne Gretzky, le meilleur joueur de hockey de tous les temps fut l’un des meilleurs entraîneurs de la ligue… Oups mauvais exemple. Maurice Richard, lui par contre fut un excellent coach et communicateur… Oups encore pire!

 

Si vous êtes de ma génération (j’ai 38 ans, mais j’ai l’air d’en avoir 37) et que vous avez appris votre ancien travail avec un patron qui misait sur son autorité pour camoufler ses lacunes techniques et intimider les employés les moins aguerris, vous aurez peut-être la fâcheuse habitude comme gestionnaire de répéter sans vous en rendre compte de vieux comportements démobilisateurs qui n’ont plus leur place aujourd’hui.

 

On ne quitte pas un emploi, mais bien un patron

Oui je sais, l’adage est un vieux cliché surutilisé, mais si celui qui écrit ce billet en a été témoin et que selon Gallup, 50% des employés ont déjà quitté leur emploi à cause de leur superviseur immédiat, il est peut-être temps de s’attarder au rôle du gestionnaire de premier niveau et de réaliser son impact sur les employés. C’est généralement par lui que la mission, la culture et les valeurs de l’entreprise sont diffusées aux employés et c’est souvent à cause de lui si ces derniers y adhèrent ou pas.

 

Par où commencer si vous gérez des employés pour la première fois :

 

1) Faites preuve d’humilité et d’authenticité : Prenez conscience que de bonnes connaissances techniques, bien que souvent essentielles pour être crédible avec vos employés, ne sont pas suffisantes pour mobiliser vos troupes. Admettez vos faiblesses et demandez des conseils à vos supérieurs et à vos employés. La rétroaction sur votre travail devrait autant venir de vos patrons que de vos employés pour vous permettre de vous améliorer rapidement dans votre nouveau rôle.

 

2) Outillez-vous : N’ayez pas peur d’aller chercher de l’aide extérieure pour vous former et apprendre les bases de votre nouveau métier qui nécessite le développement de compétences humaines non négociables comme l’empathie et l’écoute active. Plusieurs cours et formations abordables existent et peuvent vous aider à garnir votre nouvelle boîte à outils en tant que gestionnaire.

 

3) Communiquez sans cesse : Partagez votre pouvoir et votre savoir avec vos employés. On parle de plus en plus de leadership collaboratif et c’est tant mieux. Après tout, si vous étiez un excellent employé, il est normal que d’autres après vous puissent briller tout autant et que vous leur donniez les conditions nécessaires à leur épanouissement professionnel au grand bénéfice de votre organisation.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Please reload

Recherce par mot clé
Please reload

Archive

514-714-2538

info@c3ph.com

4388, rue Saint-Denis, Bureau 200

Montreal, (Québec)  H2J 2L1

  • boite
  • linked

©2017 C3PH